04 50 55 94 26 Contact Votre espace voyage UK version

Snow Man Trek

Vous êtes ici : Accueil > > > Snow Man Trek

Niché au cœur de l’Himalaya, le Bhoutan ou Druk-Yul (terre du dragon), après des siècles d’isolement volontaire, entrouvre timidement ses portes en limitant strictement le nombre des touristes venus lui rendre visite.

De quelques centaines au milieu des années soixante-dix, le nombre de visiteurs plafonne aujourd'hui autour de 90 000 par an (en 2013) en raison de très fortes taxes destinées à préserver l’extraordinaire patrimoine culturel du royaume.

Petit poucet de l’Himalaya, enclavé entre deux géants, avec une population inférieure au million d’habitants, ce pays semble rester insensible au bouleversement des sociétés modernes et préfère considérer le Bonheur National Brut au Produit National Brut si cher à nos sociétés de consommation.

Après une escale à Kathmandu, en une heure de vol au-dessus des montagnes avec déjà de superbes panoramas depuis le hublot, nous atterrirons à Paro le seul aéroport du pays à l'heure actuelle.

En prélude au trekking, nous découvrirons à plus de 3 000 mètres d’altitude, le célèbre monastère de Taksang, haut lieu de pèlerinage bouddhiste qui mériterait à lui seul un voyage au Bhoutan. Appelé Snow Man Trek par les bhoutanais eux-mêmes, notre trekking reste l’une des dernières grandes aventures en Himalaya dont très peu de trekkers ont eu le privilège de parcourir l’intégralité de l’itinéraire qui peut se résumer avec l’énumération de quelques chiffres impressionnants : le franchissement d’une dizaine de cols à plus de 4 000 mètres dont cinq à plus de 5 000 mètres d’altitude, 24 jours de marche sur une traversée d’Ouest en Est de 360 kilomètres le long de la frontière tibétaine au pied de magnifiques sommets de plus de 7 000 mètres et vierges pour la plupart d’entre eux.

Départ de Paris généralement en milieu de journée sur vol régulier. Arrivée à Kathmandu en matinée le lendemain : transfert à l’hôtel et premières visites de la capitale népalaise.

Hébergement : Hôtel Manaslu ou équivalent

Vol Kathmandu / Paro (2235m) en matinée avec la compagnie nationale bhoutanaise Druk Air, arrivée à Paro (7 km de l'aéroport) en fin de matinée. Rencontre avec notre accompagnateur local responsable du groupe auprès des autorités de son pays.
Installation à l’hôtel et premiers contacts avec la 'Suisse de l’Himalaya'.

Hébergement : Hôtel Kyichu Resort ou équivalent

Court transfert par la route pour rejoindre le point de départ de la randonnée qui mène au monastère de Taksang. Ce lieu plus connu sous la dénomination de « Tanière du Tigre » mérite à lui seul le voyage au Bhoutan. Classé au patrimoine de l’Unesco, ce monastère le plus célèbre du pays, accroché aux parois verticales à 3 120 mètres d’altitude est un lieu de pèlerinage bhouddique important dans tout l’Himalaya. La légende voudrait que Padma Shambava, le grand maître bhouddiste y soit arrivé sur le dos d'un tigre volant au VIIIe siècle et aurait médité dans l'une des grottes, devenue aujourd'hui un temple.

Hébergement : Hôtel Kyichu Resort ou équivalent

A quinze kilomètres de Paro se situe Drukyel Dzong (2250 m), forteresse édifiée en 1644 par Shandrung et qui commémore aujourd’hui la victoire des bhoutanais sur les tibétains, malheureusement en ruines suite à un incendie en 1951. Lorsque le temps est clair il est possible de voir le Jhomolhari (7325 m).
La fin de la route marquera le point de départ de notre trekking et le lieu de rencontre avec l'équipe de muletiers et les animaux de bât. Cinq heures de marche le long de la rivière Paro à travers les villages et les champs (riz, blé, pommes de terre) nous permettront d'atteindre à 2 870 mètres notre premier campement : Shana au bord de la rivière.

Dénivelé+ : Environ 250 | Hébergement : Campement

Tout en continuant de longer la rivière Pa Chu (que nous traverserons régulièrement), nous prenons doucement de l’altitude dans une magnifique forêt aux essences très mélangées. Au cairn principal prenez bien le sentier de droite indiquant "way to Soi", si vous partez à gauche vous irez au Tibet...
Montées et descentes alterneront régulièrement , ce qui rendra cette journée fatiguante : gardez un rythme tranquille et prenez le temps de contempler le paysage, tout en faisant attention aux yaks que vous rencontrerez car ils ne sont pas toujours commodes.

Dénivelé+ : Environ 800 | Dénivelé- : Environ 200 | Hébergement : Campement

Après une heure de marche environ nous arrivons dans les alpages où la vue dégagée permet de nombreux points de vue sur les sommets enneigés dont le Jomolhari (7 325 m). Nous traverserons le petit village de Soia Yutey pour rejoindre le camp de base du Jomolhari à 4100 m où nous établirons le campement à proximité des ruines d'un Dzong, ayant servi pour protéger la vallée des invasions tibétaines.

Dénivelé+ : Environ 500 | Hébergement : Campement

Aujourd'hui c'est une longue journée qui s'annonce : par un sentier assez raide commençant à la fin du village de Jangothang, nous finissons de remonter cette belle vallée.
Le premier haut col du séjour est atteint : Nyele La à 4870m ! Peut-être aurons-nous la chance d'apercevoir des marmottes ou même les fameux vautours de l'Himalaya.
Après le col la descente s'effectue rapidement jusqu'au torrent puis le sentier devient plus plat : le Dzong de Lingshi (1668), notre étape du jour, est en vue, isolé sur sa crête. Les sommets du Jomolhari, du Jichu Drakey et du Tserim Gang nous ont accompagné tout au long de la journée.

Dénivelé+ : Environ 850 | Dénivelé- : Environ 870 | Hébergement : Campement

Cette journée sera plus tranquille, nous commencerons par visiter le village de Ligshi : en effet nous y trouverons un centre des plantes médicinales, si importantes dans les soins traditionnels. Le Dzong aussi est à visiter : il a joué un rôle très important contre les invasions venues du Tibet non loin.
Puis nous descendrons tranquillement vers le village de Gong Yul, au milieu des champ de millet. En une heure nous aurons rejoint ensuite le village de Chebisa et sa magnifique cascade au fond de la vallée.

Dénivelé+ : Environ 350 | Dénivelé- : Environ 450 | Hébergement : Campement

A chaque journée son col et sa vallée : aujourd'hui nous attaquons la montée à travers les pâturages pour atteindre le Gombu La à 4400 m. La ronde des sommets continue face à nous : le Jomolhari est toujours là, accompagné du Kangbum et Gangchenta. Nous descendons dans la vallée de Jakepassa pour rejoindre notre camp situé à côté de la rivière, et occupé l'été par les troupeaux de yaks.

Hébergement : Campement

Il nous faudra trois bonnes heures pour rejoindre le col du Jare La à 4750 m depuis Shakyapasang. Les hauts sommets nous dominent encore et nous pouvons déjà voir la vallée qui nous mènera demain au col de Sinche La.
Nous descendons tranquillement dans la vallée de Tarithang pour rejoindre le campement de Robluthang, où l'été il est possible de voir le fameux et secret takin (la vallée est d'ailleurs protégée) !

Hébergement : Campement

Aujourd'hui nous allons franchir pour la première fois la barre des 5000 m. En trois heures trente depuis Robluthang nous grimpons jusqu'au Sinche La à 5010 m : là encore la vue est époustouflante sur la chaîne montagneuse du Bhoutan !
Nous descendons la vallée glaciaire qui va nous permettre de rejoindre en contre-bas la rivière Kango Chhu, puis une nouvelle petite montée dans la forêt de rhododendrons permet d'arriver jusqu'au camp de Limithang.

Dénivelé+ : Environ 850 | Dénivelé- : Environ 900 | Hébergement : Campement

Petite étape pour rejoindre le gros bourg de Laya (3 800 m) où nous passerons une journée de repos à la découverte de la vie du village. Il est aussi prévu d’y changer nos animaux de bâts avant de poursuivre notre traversée vers l’Est.
Cette journée de repos nous donnera l'occasion de découvrir le petit hôpital, le monastère mais aussi l'école et même le magasin !
N'hésitons pas à partir à la découverte des Layap, ce peuple semi-nomade (environ 800 personnes) connu pour ses vêtements confectionnés en poils de yaks et ses fameux chapeaux pointus en bambou.

Hébergement : Campement

Longue journée de marche aujourd'hui, faite de montées et de descentes dans la forêt le long du torrent pour rejoindre Roduphu à 4160 m.

Dénivelé+ : Environ 1050 | Dénivelé- : Environ 750 | Hébergement : Campement

Après une courte montée raide qui se termine en pente douce à travers un plateau nous atteingnons le col du Tsomo La à 4900 m. Puis de lacs en moraines nous allons établir, à Narithang, le camp le plus haut de notre périple à 4 950 m sous le col Karchung La.

Hébergement : Campement

Avant de pénétrer dans le pays de Lunana, nous franchissons le col Karchung La à 5 195 m d’où la vue est des plus spectaculaires sur les lacs qui s’égrainent dans la vallée et dans lesquels se reflètent les hauts sommets environnants.
La descente est longue pour arriver au camp de Tarina, qui sera installé à proximité de la rivière Tang Chu.

Dénivelé+ : Environ 270 | Dénivelé- : Environ 1200 | Hébergement : Campement

A travers la forêt nous longeons la rivière de conifères puis une heure de montée plus raide et nous découvrons un petit hameau : Woche, implantation humaine improbable du bout du monde, à quasiment 4 000 m. Nous entrons maintenant dans la région de Lunana : c'est la région la plus isolée et la plus difficile d'accès du pays.

Dénivelé+ : Environ 350 | Dénivelé- : Environ 500 | Hébergement : Campement

Très belle mais longue journée de marche pour arriver au petit village de Lhedi : la montée au col du Kache La (4650 m) s'effectue en passant à travers deux verrous glaciaires et en longeant de petits lacs où se reflètent les sommets, magique ! Puis il faudra entamer la descente, assez raide, et passer par le village de Thega (l'un des deux plus 'gros' villages de la région) avant d'atteindre notre campement du jour : Lhedi, à proximité de la rivière Pho Chhu.

Dénivelé+ : Environ 1000 | Dénivelé- : Environ 1200 | Hébergement : Campement

Encore un jour de marche vers l’Est pour atteindre le point le plus oriental du trekking au village de Chözo situé à 4 060 mètres. Visite possible du Dzong, construit lui aussi au 17e siècle pour contrôler les avancées tibétaines dans la région.

Dénivelé+ : Environ 400 | Hébergement : Campement

Journée de repos ou de réserve en cas de retard. Si tout va bien et si le cœur nous en dit, nous pourrons atteindre le petit village de Thanza en moins de deux heures de marche. C'est le village le plus septentrional et le plus isolé du pays de Lunana. Un peu plus loin, les plus courageux pourront admirer l’étonnant spectacle de lacs en chapelet alimentés par cinq glaciers.

Hébergement : Campement

Quittant Chözo nous mettons cap au sud : la partie la plus sérieuse du trek commence avec l'enchaînement, en trois jours, de trois cols à plus de 5000m.
La montée est longue pour atteindre le Jeze La à 5 200m : il faudra prendre son temps et respirer tranquillement.
La vue est majestueuse depuis là-haut et l'on prend conscience de la force et de la puissance mises en jeu par les glaciers.
Petite descente facile et à nouveau nous grimperons quelques mètres pour rejoindre le campement de Tsochena à 4900m.

Dénivelé+ : Environ 1100 | Dénivelé- : Environ 250 | Hébergement : Campement

Aujourd'hui le sentiment d'isolement sera incomparable : nous traversons les hautes terres balayées par les vents, où la présence de l'homme est singulière. Après la journée d'hier la montée au Loju La à 5 115 m nous semblera facile : au loin nous pourrons observer le Kangphu Gang mais aussi l'originale Table Mountain. Un beau lac aux eaux bleues sera tout indiqué pour la pause de midi.
Nous descendrons vers le plateau de Jiche puis gagnerons le campement du Jichu Dramo, dans la vallée de Rinchenzoe.

Dénivelé+ : Environ 450 | Dénivelé- : Environ 250 | Hébergement : Campement

Dernière journée en haute altitude, remplie d'émotions face au spectacle grandiose que nous offre la vue sur la chaîne himalayenne. Lacs et plateaux se succèdent à nouveau pour atteindre le Rinchenzoe La à 5 300 m.
Puis il faudra suivre le sentier qui nous amènera au campement de Chukarpo en alternant les montées et les descentes.

Dénivelé+ : Environ 400 | Dénivelé- : Environ 800 | Hébergement : Campement

Contrastant avec l’austérité des jours précédents nous retrouvons la verdure, tout d'abord grâce à une végétation rase puis les rhododendrons feront leur apparition dans le paysage : la rivière Tampe Chhu est proche. Nous la longerons un moment avant de ressortir de la forêt. Une nouvelle montée nous attend pour atteindre Tampetso et son petit lac.

Dénivelé+ : Environ 600 | Dénivelé- : Environ 800 | Hébergement : Campement

Dernier col de notre trek et dernier camp au-dessus de 4000 m !
Le Tampe La sera facilement atteint à 4630 m, après les efforts que nous avons fournis ces derniers jours. Par contre il faudra se méfier de la descente, pas si simple dans les pierriers.
Mais nos efforts seront récompensés en arrivant au lac sacré de Ome Te Tso : Pema Lingpa (incarnation du grand Maître Longchenpa) y aurait caché un trésor, découvert ensuite par le Guru Rimpoche.
Durant l'après-midi nous retrouverons la forêt et descendons tranquillement jusqu'à Maorothang où nous établirons le camp au bord de la rivière.

Dénivelé+ : Environ 350 | Dénivelé- : Environ 950 | Hébergement : Campement

Dernière journée de marche principalement en forêt et en descente pour atteindre Nikkachu Zam à 2 600 m. Après séparation de l’équipe locale et remise des pourboires, trois heures de route de montagne seront nécessaires pour retrouver le confort d’un lit d’hôtel à Wangduephang.

Hébergement : Hôtel

Après la visite du dzong de Wangduephang, une heure de route pour rallier Punakha (1200 m) qui était autrefois la capitale d’hiver des rois du Bhoutan (durant trois siècles, jusqu'en 1955). Visite du dzong, l’un des plus imposants du pays. Deux heures de route l’après-midi pour atteindre Mendegang où nous passerons la nuit à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel

Encore deux heures de route pour rejoindre Thimphu : installation à l’hôtel et visite des nombreuses curiosités de la capitale du Bhoutan, dont le palais du gouverneur.

Hébergement : Hôtel

Après une dernière promenade dans les rues commerçantes de la capitale, transfert routier de deux heures pour rejoindre Paro dans l’après-midi. Installation à l’hôtel.

Hébergement : Hôtel Kyichu Resort ou équivalent

Au départ de Paro, vol matinal pour Kathmandu. En fonction de l’horaire du vol pour Paris, transit à l’aéroport ou dernier petit tour dans la capitale du Népal avant l’enregistrement du vol retour pour Paris.

 

MODIFICATION DU PROGRAMME
Le programme pourra à tout moment être interrompu ou modifié par le guide en fonction des conditions de la montagne, de la météo ou de la forme des participants.

Destination : Bhoutan

Durée : 32 jours

Groupe : 6 à 10 pers.

Code séjour: VSMT

Difficultés : Technique : 2/5
Physique : 4/5
Engagement : 4/5

Les points forts

• L'un des plus beaux treks au monde dans une région encore sauvage pour un dépaysement total.

• La découverte du pays ayant élevé le 'Bonheur National Brut' au rang d'indice national

• Groupe limité à 10 personnes pour plus de sécurité et de convivialité.

L'avis du guide

« Destination ultime des amateurs d’Himalaya, le Snow Man Trek, de par son isolement, la longueur de l’itinéraire, les altitudes rencontrées et la relative difficulté de certains passages en forêt vierge ou sur neige, s’adresse à des trekkers expérimentés et motivés par une aventure hors du commun. Gilles Marcaud »

Niveau requis
Évaluez vos capacités Télécharger la fiche technique Je m'inscris